plaque immatriculation moto

Plaque d’immatriculation moto : ce que vous devez savoir !

Hello les motards ! Aujourd’hui, nous allons parler de réglementation, et comme il est indiqué dans le titre, de plaque d’immatriculation moto. Il existe toute une législation autour de cet appendice, à laquelle nous devons nous conformer. Les normes qui régissent la plaque immatriculation moto sont plutôt simples.

Cependant, ne pas les respecter vous expose à des contraventions généreusement appliquées par les forces de l’ordre. Oui, le non-respect de ces règles empêche parfois la bonne identification de votre véhicule vis-à-vis de vos agissements et de votre moto. En termes de sécurité routière, la plaque immatriculation moto apporte son petit plus, car elle rend plus visible la moto de nuit !

Pause Moto vous renseigne sur d’autres points de la réglementation moto dans la partie du blog dédiée à ce sujet !

Plaque immatriculation moto : comment être en règle ?

plaque immatriculation moto en regle

Depuis le 1er Juillet 2017, la taille de la plaque moto compte ! En effet, votre plaque moto doit faire au minimum 210×130 mm. Les dimensions des anciennes plaques étant de 170×130, la différence est réelle à l’œil nu. Bien entendu, la plaque doit être lisible en toutes circonstances, non amovible et rivetée au support.

Revenons rapidement sur ces derniers points. Une plaque moto lisible est par définition propre, en bon état et bien positionnée. Inutile de préciser que tous dispositifs servant à altérer la lisibilité et la visibilité des plaques d’immatriculation moto sont fortement déconseillés.

Il existe encore d’autres spécifications pour les plaques d’immatriculation moto. Notamment le fait qu’elle soit fixée à plus de 20 cm du sol, mais en dessous de 150 cm, et au-dessus de l’axe de roue arrière. Ces instructions réduisent considérablement les possibilités n’est-ce pas ?

La taille de la plaque moto, ou encore l’éclairage de cette dernière peuvent être contrôlés. Vérifiez que votre éclairage fonctionne et qu’il permette de voir la plaque moto à environ 20 mètres. La police d’écriture et les couleurs sont réglementées. De plus, seules les couleurs légales sont autorisées.

Enfin, les plaques d’immatriculations personnalisées, fantaisistes, qui ne correspondent pas aux exigences légales sont interdites. Les plaques d’immatriculation doivent être fixées à l’aide de rivets afin de garantir leur bonne tenue sur les véhicules.

Plaque immatriculation moto : le non-respect de la réglementation ?

En ce qui concerne le non-respect de la réglementation autour des plaques d’immatriculation moto, il y a plusieurs choses à savoir et à connaître. Nous allons parler du côté qui fait mal, très mal. 

Cependant, nous devons différencier l’utilisation des plaques d’immatriculation moto illisibles, trop personnalisées, et mal éclairées, d’une fausse plaque !

Plaque immatriculation moto : illisibilité, mauvaises couleurs, taille incorrecte !

Dans le premier cas, vous encourez une simple contravention forfaitaire. Elle peut concerner les couleurs, le mauvais éclairage, ou encore la taille de la plaque moto qui serait trop petite. Pensez également au positionnement de la plaque, s’il n’est pas réglementaire, une sanction peut être appliquée.

Pour ce réjouissant lot d’infractions, la contravention est de 90 à 135 euros. Pour une plaque personnalisée et non réglementaire, l’amende est de 68€.

Plaque immatriculation moto : déplacement sans plaque moto !

Pour l’utilisation d’une fausse plaque d’immatriculation moto, pour un déplacement sans plaque, ou une plaque obtenue à l’aide d’une carte grise faussée, la sentence est plus lourde. L’amende peut monter jusqu’à 3800 €, engendrer un retrait de six points sur le permis de conduire, et une peine maximale de 5 ans de prison. Dans ces cas de figure, nous passons d’une contravention à un délit !

Plaque immatriculation moto : falsification d’une plaque d’immatriculation moto !

Dans le cas où vous avez falsifié la plaque d’un tiers et que vous la reproduisez pour votre utilisation, il s’agit d’un grave délit. La peine encourue est de 30 000 euros et 7 ans d’emprisonnement. Vous vous exposez également à un retrait de 6 points sur votre permis moto, comme la suspension, ou l’annulation de ce dernier.

Combien coûte une plaque d’immatriculation moto ?

Le prix d’une plaque d’immatriculation moto diverge selon si elle doit être homologuée, ou simplement décorative. Vous trouverez également des modèles de plaque pour les motos anciennes et collections. Ces dernières sont d’ailleurs autorisées à rouler avec ce type de plaque du fait de leur statut collection ou ancienne.

Pour une plaque moto homologuée, le tarif est aux alentours de 20€.

Il vous est tout à fait possible de configurer votre plaque moto à votre guise. Diverses options de personnalisations sont disponibles afin de permettre au plus grand nombre de faire selon les envies.

Comment fixer une plaque d’immatriculation moto ?

Pour fixer une plaque moto, il faut respecter, à prime abord, deux règles. L’inclinaison de la plaque ne doit pas excéder 30° vers le haut, et 15° vers le bas. Ceci garantit une bonne visibilité en toutes circonstances.

Enfin, la plaque doit être rivetée sur le support de plaque moto. La fixation ne doit pas pouvoir sauter sans l’aide d’un outil. Il est donc interdit de visser ou coller une plaque d’immatriculation, que ce soit sur une moto ou une voiture. Les rivets sont le seul moyen pour fixer des plaques d’immatriculation moto de manière légale.

Nos derniers articles

1 réflexion sur “Plaque d’immatriculation moto : ce que vous devez savoir !”

  1. Ping : Les infractions moto fréquentes : comment les éviter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *